AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 notice me, say my name (nora)

AuteurMessage
Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: notice me, say my name (nora)   Jeu 23 Fév - 10:33

notice me say my name

Aujourd’hui, vous êtes livrés en bouffe pour bestioles. Elle devrait être là, c’est logique. Pourtant, ça fait déjà trois fois que tu guettes les livraisons depuis la fenêtre et trois fois qu’elle n’apparaît pas. Silence radio depuis que vous vous êtes envoyés en l’air dans ton bureau. Pourquoi ? Tu ne comprends pas, t’en redemandes. Il faut dire que t’as passé des semaines à la courtiser. Elle croit quoi ? Qu’en une heure tu as eu tout ce que tu voulais d’elle ? Loin de là. T’y as souvent pensé depuis. Tu t’es même demandé si elle y pensait aussi. C’est marrant, comme ça te parasite. Nora. Elle s’est évanouie dans la nature ou quoi ? C’était un mirage ? Ouh, non. C’était réel. Bien réel. La camionnette arrive, tu te pinces les lèvres. T’as peur d’être déçu une nouvelle fois. Mais tu ne l’es pas. Elle est là. Tu reconnais d’abord sa silhouette, ensuite son visage. A défaut d’avoir pu la toucher comme tu le voulais, tu l’as beaucoup regardé. Elle te plait, c’est indéniable. Tu ne réfléchis pas plus et tu te précipites dehors à grandes enjambées. Les gars du zoo sont déjà sur place pour décharger, tu leur adresses un vague signe de la main. T’es poli mais pas trop. Tu arrives à une vitesse éclair à la hauteur de Nora. « Elle est là ! » que tu t’exclames sans faire preuve d’aucune discrétion. « Mesdames et messieurs, alors qu’on la croyait tous disparue, la voilà enfin ! Nora Gabbler, s’il vous plait ! » Et tu applaudis, comme si tu animais un de ces talk-show qu’on voit à la télévision. Tu ne le diras pas mais t’es content de la voir. C’est à peine si tu es capable de l’admettre. Tu fais un peu une fixette sur elle. Ça te passera sûrement. En attendant, c’est là. « Alors, je t’ai pas trop manqué, ça va ? » Quelle impertinence, tu ne changes pas. En vérité, tu veux comprendre pourquoi tu n’as pas eu de nouvelle depuis. Est-ce quelque chose que tu as dit ? Ou fait ? Clairement, tu veux donner suite à cette histoire. Rien qui durera et rien de sérieux, certes, ce n’est pas ton genre. Mais tu ne peux pas te résoudre à envisager Nora comme un coup d’une fois seulement. Ce n’est pas possible, pas envisageable. Elle te plait tellement… Ce serait injuste que ça s’arrête là. Tu t’es donné tant de peine pour que ça commence ! Ça ne peut pas être déjà fini. C’est pour ça que t’es là, c’est pour ça que ça fait deux semaines que tu guettes chacune des livraisons du zoo dans l’espoir de pouvoir lui adresser la parole. Tu la veux. Tu l’as toujours voulu. Dès les premiers instants, au premier regard. Tu n’as pas le souvenir que ça te soit déjà arrivé. Pas comme ça, pas de manière aussi claire en tout cas. T’attends des réponses, une réaction, quelque chose qui te permettra de comprendre ce qu’il se passe.

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 23 Fév - 21:37

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Elle avait tout fait pour ne pas avoir à croiser le chemin de Ian. D’abord parce qu’elle n’avait pas la moindre envie de reparler de ce qu’il s’était passé entre eux lors de sa dernière visite officielle, et ensuite parce qu’elle avait découvert le cadeau empoisonné qu’il lui avait laissé en souvenir et qu’elle n’était pas certaine de savoir comment il convenait de réagir à la nouvelle. Depuis qu’elle avait appris l’existence de sa grossesse, Nora avait souvent pensé à Ian. Rarement en bien. Jamais en bien. La jolie brune avait passé des heures à rejouer la scène dans sa tête afin de se remémorer les détails de leur étreinte. Pas par plaisir –même si, et bon sang c’était dur de l’admettre, il lui en avait donné ce jour-là- mais seulement dans le but de se souvenir si oui ou non, dans la précipitation, ils s’étaient protégés ou non. Elle était incapable d’affirmer l’une ou l’autre des hypothèses. Quoi qu’il en soit, le résultat était le même. Le fruit de leur incapacité à gérer leurs pulsions grandissait en son sein, à peine plus gros qu’un haricot. Garant sa camionnette chargée à bloc des différents produits destinés aux animaux, la brune s’accorda quelques secondes avant d’ouvrir sa portière et de descendre. Sourcils froncés, visiblement soucieuse, elle claqua la porte du véhicule et jeta un regard circulaire aux alentours avant d’esquisser un sourire à l’attention des deux manutentionnaires du zoo qui venaient déjà à sa rencontre. Elle était soulagée de ne pas avoir encore vu Ian, et c’est avec bonne humeur qu’elle salua les deux jeunes gens. « Salut les gars ! Voilà le bon de commande, la facture et les clés du camion. J’vous laisse commencer à décharger, j’ai besoin d’un café » Annonça-t-elle gaiement en leur remettant les papiers en question, un sourire pendu aux lèvres qui disparut à la seconde même où, se retournant pour partir, elle croisa derrière elle le sourire suffisant du responsable marketing. Ian Saddler. Lui adressant un regard mauvais après avoir levé les yeux au ciel en l’entendant applaudir et faire son petit show, Nora laissa échapper un soupir agacé. En d’autres circonstances, venant de quelqu’un d’autre, la scène aurait pu la faire sourire, mais elle détestait le bonhomme et n’avait absolument pas envie de gaspiller son capital sourire pour lui. « Absolument pas… » Comment aurait-il pu lui manquer alors qu’une part de lui était toujours avec elle ? En elle. Jetant un regard par-dessus l’épaule du grand blond en direction des deux jeunes hommes chargés de vider sa camionnette de son contenu, la jeune femme fut soulagée de constater qu’il étaient trop occupés à travailler pour s’intéresser à eux et au petit manège de Ian. Ou peut-être faisaient-ils seulement bien semblant…
Reportant son attention sur Ian, Nora leva à nouveau les yeux au ciel et laissé échapper un long soupir. « Efface moi ce sourire de ta face et suis moi… »Grogna-t-elle en l’attrapant par le bras pour l’entrainer avec elle un peu plus loin. « Faut que je te parle… » Ajouta-t-elle en relâchant son bras une fois certaine qu’il la suivait. Parcourant encore quelques mètres, elle s’arrêta finalement à l’ombre du bâtiment administratif et sortit son paquet de cigarettes de la poche arrière de son jean avant d’en glisser une entre ses lèvres. Protégeant son visage avec ses mains pour allumer sa clope sans être gênée par la brise légère qui jouait dans ses cheveux longs, elle aspira une longue bouffée de nicotine avant de la recracher, lèvres pincées. Elle savait qu’elle aurait dû arrêter de fumer à l’instant même où elle avait pris connaissance de son état, mais puisqu’elle n’était pas certaine de vouloir garder le bébé, à quoi bon ? Fuyant volontairement le regard de Ian, elle prit le temps de tirer une seconde fois sur sa cigarette avant de reporter son attention sur lui. Elle ne savait pas vraiment comment lui annoncer la nouvelle -Hey, surprise ! J’suis enceinte !-, et prit finalement le parti de le lui dire sans détour, comme on arrache un pansement, d’un coup, d’un seul. Baissant les yeux, préférant la contemplation du sol à celle de son amant d’un jour, Nora déglutit nerveusement avant de finalement lâcher la bombe : « J’suis enceinte… »


Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 23 Fév - 22:09

notice me say my name

Tu ne sais pas vraiment pourquoi Nora te plait autant. Elle est belle, c’est vrai. Naturellement, sans chichis. Tu ne l’as jamais vu apprêtée. Est-ce parce que tu la connais que par son boulot ? Ou alors est-elle simplement peu féminine ? Difficile à dire. Tu gamberges souvent, fais des hypothèses sur la jeune femme. Comment faire autrement ? Elle ne t’a jamais donné une miette de sa vie privée. Sauf cette fois, bien sûr, où tu as pu gouter à sa chair mais vous n’avez pas  fait connaissance pour autant. Ça t’embête, elle t’intéresse. Elle t’intéresse tellement que tu ne vois pas tout le mépris que ta personne lui inspire. Et comment tu pourrais ? Tu te sens toujours légitime, dans ton plein droit, et absolument génial. S’il y a quelque chose dont tu ne manques pas, c’est bien de la confiance en toi. C’est pour ça que tu te permets de l’humour avec la jeune femme alors qu’elle n’a clairement pas l’air réjouie de te voir. Elle t’avoue même que tu ne lui as pas du tout manqué et tu n’arrives pas à savoir si tu détestes ou si tu adores le fait qu’elle joue les intouchables. Peu importe au final. Tu l’as eu une fois et tu n’as pas vraiment eu besoin de la forcer. Il te semble même qu’elle a mis du cœur à l’ouvrage ! Alors elle peut bien te raconter ce qu’elle veut : tu sais bien qu’elle n’est pas insensible à ton charme. Rien que pour ça, rien n’est perdu. « C’est pas très joli de mentir mademoiselle Gabbler. » Tu souris, amusé par ta propre blague. C’est tout toi, toujours à t’émerveiller de ce que tu fais. Nora soupire et t’attrape par le bras en t’intimant l’ordre de la suivre. Là, tu te dis que c’est bingo. Le jackpot. La grosse cagnotte hein. Ce ne sont pas les millions, ce sont les billions là. T’es tout content, immédiatement échauffé par ce que tu crois être une proposition. « Waw, je savais bien que je t’avais manqué mais je pensais pas que tu serai aussi directe. » Et alors qu’elle t’a demandé d’effacer ton sourire, il s’allonge sur ton visage. La deuxième partie te plait vachement moins. Il faut qu’elle te parle ? Comment ça, parler ? Ce n’est pas vraiment ce que t’avais prévu et pour être honnête, t’es loin d’avoir envie de discuter de la pluie et du beau temps maintenant. A moins qu’il soit question de business ? Là encore, tu n’en as aucune envie. C’est à ton tour de soupirer. Vous vous retrouvez à l’écart, derrière les bureaux. Tu l’observes sortir une cigarette et l’allumer, interdit. Tu n’as jamais fumé. Tu t’aimes bien trop pour ça. Hors de question de réduire ton espérance de vie ou d’abimer ton corps. Tu as envie de lui dire d’ailleurs, qu’elle est bien trop jolie pour risquer de s’abimer mais tu te retiens. Quelque part, tu sens que ce n’est pas le moment. Tu attends. Tu la regardes, cherches son regard, mais elle préfère visiblement regarder le macadam plutôt que ta tronche. Et puis tu attends encore et elle finit par lâcher le morceau. Ton cœur fait un bond dans ta poitrine. Tu es obligé de répéter ses mots dans ta tête pour être sûr de bien comprendre. Enceinte. Elle est enceinte. De toi ?! Non. Impossible. Tu essayes de mettre en cloque ta femme depuis des années. Ce n’est pas l’histoire d’une fois que tu vas réussir à mettre en cloque tout de même ?! Non, tu n’y crois pas. Du coup, tu redescends vite en pression. « Et qu’est-ce que ça peut me faire ? » que tu répliques en croisant les bras sur ton torse. 

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 23 Fév - 22:59

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Elle n’avait vraiment pas envie de rire. C’était au-dessus de ses forces. Certaines femmes auraient sauté de joie en apprenant la nouvelle. Et si Nora avait aussi envie de sauter, c’était plutôt du haut d’un pont. Adressant un regard peu amène à Ian, elle poussa un soupir agacé. Elle détestait sa désinvolture naturelle, cette façon qu’il avait de toujours se croire mieux que tout le monde. Il se surestimait, clairement. C’était pourtant ces mêmes aspects de sa personnalité qui avaient finis par avoir raison d’elle. A trop l’entendre lui répéter qu’il était persuadé qu’elle avait autant envie de lui que lui d’elle, la jolie brune avait fini par y croire. Elle le détestait d’autant plus pour ça. Sa manie d’avoir toujours raison, ou plutôt, de faire en sorte d’avoir toujours raison. Cette fois pourtant, Nora ne comptait pas lui faire ce plaisir. Elle n’était pas là pour plaisanter, encore moins pour s’offrir à lui sur un plateau d’argent comme il semblait le croire. Levant les yeux au ciel, un tic qui semblait s’amplifier chaque fois qu’elle se retrouvait au contact du commercial, Nora l’entraina avec elle à l’écart. Fébrile, elle alluma une cigarette pour essayer de canaliser son angoisse. Echec cuisant. Plus elle songeait à avouer son terrible secret à Ian, moins elle s’en sentait capable. Il le fallait pourtant. Elle ignorait pourquoi elle tenait tant à le lui dire. Peut-être parce qu’elle n’était pas certaine de l’issue qu’il convenait de donner à cette grossesse que ni lui ni elle n’avaient prévu, et encore moins désiré. Elle espérait probablement qu’il l’aiderait à prendre la bonne décision même si dans sa tête, la seule option possible était l’avortement. Elle n’était pas prête à devenir mère. Ne le serait probablement jamais. Elle était persuadée de ne pas avoir la moindre once d’instinct maternel. Elle aimait les enfants, c’est vrai, mais elle aimait aussi les chiens. Elle n’en avait pas adopté un pour autant ! Elle avait déjà du mal à s’occuper d’elle-même tout en faisant tourner l’entreprise de son père. Comment aurait-elle pu ne serait-ce qu’une seule seconde envisager de s’occuper d’un autre être humain ? Tirant mécaniquement sur sa cigarette, elle se décida finalement à avouer la vérité à Ian vers qui elle releva les yeux au moment précis où le mot enceinte franchit ses lèvres. Elle espérait vraiment que le fait de voir son petit sourire suffisant s’effacer de son visage suffirait à la faire sentir mieux. Là encore, Nora s’était trompé. Plutôt que de se sentir soulagée d’avoir enfin partagé son fardeau avec le principal responsable de son état, la jeune femme se sentait encore plus mal, submergée par la colère. « Tu te fous de ma gueule ? » Hurla-t-elle avant de baisser d’un ton lorsqu’elle remarqua que les rares personnes présentes dans le parking avaient tourné la tête vers eux au moment où elle avait haussé la voix. « Comment ça qu’est-ce que ça peut te faire ? Tu crois que j’l’ai fait toute seule ce gremlin ? » Poursuivit-elle à bout de nerf, laissant échapper un grognement de rage, les doigts crispés autour de sa cigarette qu’elle porta à ses lèvres dans l’espoir d’y trouver un peu de réconfort. Passant une main dans ses cheveux ondulés tandis qu’elle aspirait une dose de nicotine, elle rejeta la tête en arrière pour expirer un long trait de fumée blanchâtre avant de reporter son attention sur Ian, un sourire désabusé aux lèvres. « Désolée de vous décevoir Monsieur Saddler. Mais ce truc là –elle avait pointé son ventre encore plat du bout de l’index- c’est le vôtre. »

Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 23 Fév - 23:51

notice me say my name

Tu ne t’étais pas du tout attendu à ça. Pourquoi est-ce qu’elle te raconte ça ? Elle a sûrement tout un tas de gens à qui se confier. Pourquoi toi ? Tu es clairement inapproprié pour une telle tâche. A moins que ce ne soit une manière pour elle de te mettre définitivement à l’écart ? Tu t’en fiches, pourtant, qu’elle ait un polichinelle dans le tiroir. Tant qu’on y voit que du feu, tu ne vois pas vraiment ce qui pourrait te déranger. Et puis elle se met à hurler, hors d’elle, et t’as encore plus de mal à comprendre. Si tu te fous de sa gueule ? Oh non. T’es parfaitement sérieux. Tu ne vois pas en quoi ça te regarde. Les quelques personnes présentes autour d’eux se retourne sur la scène. Forcément. Elle doit avoir l’air folle à gueuler comme ça. Tu fais claquer ta langue contre ton palais, passablement agacé de te faire remarquer de cette manière. Tu as une image ici et ta fonction ne te permet pas ce genre de débordements. Tu passes pourquoi si on apprend que tu te fais beugler dessus par une hystérique toi ?! Elle y pense à ton image là ?! Tu plisses les yeux, fronces les sourcils. Ça y est, tu te sens attaqué et t’es prêt à riposter. « Bah non que tu l’as pas fait toute seule ! T’inquiète pas, tu m’as effectivement démontré que tu savais comment on était sensés se reproduire ! Je te répète, je m’en fous. Va donc en parler à ton mec. Promis, je lui dirai rien. » C’est la seule explication qu’il te reste encore : elle a un mec et elle a peur que tu lui dévoiles tout. Ce n’est pas ton genre. Entre infidèles, on se soutient ! Nora continue ses explications et tu ne tardes pas à te prendre une énorme baffe. Ce truc ? Le tien ? Tu n’en reviens pas. Tu clignes des yeux. Une fois. Puis deux. Comment c’est possible ? Tu restes un long moment sans voix. Ça ne t’arrive pas souvent mais là, Nora a su te rabattre le caquet. « Mais enfin… Tu ne prends pas la pilule comme tout le monde ? J’ai une femme moi. » Bah oui, c’est sa faute. Ça ne peut pas être de la tienne, t’es toujours irréprochable ! T’es totalement abasourdi mais, doucement, tu te mets à réfléchir. Tu as toujours voulu d’un enfant. Aujourd’hui plus que jamais. Mais ta femme ne tombe pas enceinte. Nora l’est. De toi, si ce qu’elle prétend est vrai. Ce qui veut dire que… Tu vas être père. Enfin ! Tu avais fini par croire que ça n’arriverait jamais. Une petite partie de toi ne peut pas s’empêcher de s’en réjouir, le reste est mort de trouille. Ça va foutre le bordel dans ta vie parfaitement maitrisée et ça ne te plait pas. Et puis tu vois cette cigarette que Nora ne cesse de porter à sa bouche. C’est trop. Tu l’attrapes et l’écrases au sol. « Si c’est bien mon gosse que tu portes, t’es gentille mais tu vas arrêter cette connerie tout de suite. Je veux pas qu’il naisse avec un bras au milieu du front, ça va être déjà assez compliqué comme ça. » Il y a quelques minutes encore, tu t’en moquais bien qu’elle fume. Mais maintenant que tu sais que c’est un Saddler qui pousse en elle, ça change tout.  

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Sam 25 Fév - 12:07

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Les yeux noirs de Nora lançaient des éclairs. Elle avait envie de lui sauter à la gorge, lui griffer le visage, égratigner le vernis et voir ce qui se cachait en dessous. Elle était presque certaine que derrière cette apparente perfection –non qu’elle ait un jour pensé que Ian était parfait, plutôt mourir-, se cachait une âme en putréfaction, une pourriture. Une sorte de Dorian Gray, le tableau en moins. A vrai dire, contrairement au héros du roman, Ian avait au moins la décence de ne pas faire semblant. A bien y réfléchir, c’était un pourri. Point. Sourcils froncés à son tour, la colère de Nora s’intensifia lorsqu’elle l’entendit Ian faire claquer sa langue contre son palais, passablement agacé. Un rire outré, étranglé s’échappa de ses lèvres lorsqu’il tenta de la rassurer. Il n’en parlerait pas à son mec.Mais quel mec ? Il ne comprenait rien à rien. Ce type avait le don de la frustrer au plus haut point. Serrant les dents et les poings pour s’empêcher de lui hurler dessus à nouveau, la belle brune inspira profondément et prit une nouvelle dose de nicotine avant de mettre les choses au clair. C’était son problème, leur problème, à tous les deux ,même si l’idée de se retrouver embarquée dans un truc aussi dingue avec Ian lui donnait envie de vomir. Ou de se rouler en boule dans un coin jusqu’à ce que tout soit terminé. Au choix. Guettant la moindre réaction sur le visage du responsable marketing, Nora se radoucit légèrement lorsqu’elle y perçu la surprise. Elle se rappelait sans mal le choc que la nouvelle lui avait causé à elle aussi. Au point de lui faire rendre son petit déjeuner, deux fois. Respectant son silence, désireuse de lui laisser le temps d’assimiler l’annonce de sa paternité, la jeune femme sentit une pointe de compassion l’envahir tandis qu’elle observait Ian. Elle aurait presque pu tendre la main vers lui, la poser sur son avant-bras et y exercer une pression tendre, pour le rassurer.Presque. Elle s’apprêtait à le faire lorsque le vrai Ian Saddler refit surface. Se fustigeant mentalement d’avoir voulu se montrer gentille avec lui, Nora souffla de frustration. La bouche légèrement ouverte, comme pour laisser échapper un cri silencieux, elle fronça rapidement de nouveau les yeux. Il ne restait plus la moindre trace de tendresse ou de gentillesse dans ses yeux. Seules subsistaient la colère et la haine. « Ah ! Parce que tu te soucies de ta femme maintenant ? T’aurais p’tet dû y penser avant de me sauter dans ton bureau… ! Et non, je ne prends pas la pilule comme tout le monde. C’est toi qui baise la moindre salope qui passe à ta portée. On t’a jamais parlé de capotes ? » Questionna-t-elle sans même se rendre compte que finalement, elle comptait parmi les salopes en question. Elle ne prenait pas la pilule. Contre-indication médicale. Et puis, à quoi bon quand on avait pas de relations sexuelles ? Une consultation médicale coûtait cher, et quand bien même Nora avait parfaitement les moyens de se rendre chez un médecin, elle ne voyait pas l’intérêt de perdre son temps dans une salle d’attente bondée alors que personne ne l’avait touché depuis des mois. Personne jusqu’à Ian. La fois de trop. Putain de merde…. Aspirant une nouvelle bouffée de nicotine qui ne la soulagea même pas, la jeune femme poussa un petit « Hé ! » de protestation tout en expirant sa fumée lorsque le blond, à qui elle jeta un regard noir,lui retira sa cigarette à peine consommée de moitié pour la jeter par terre où son pied l’écrasa sans merci. « Me la joue pas papa poule Saddler. T’es juste le donneur de sperme dans cette histoire. Un don dont je me serais parfaitement passée, alors fais pas chier. De toute façon, il restera pas là bien longtemps. Je compte pas le garder… » Ajouta-t-elle en fuyant finalement son regard lorsqu’elle annonça qu’elle ne comptait pas mener sa grossesse à son terme. Après tout, il l’avait dit lui-même, ça serait compliqué, trop compliqué.

Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Dim 26 Fév - 12:34

notice me say my name

Tu as la tête qui tourne. Tu passes une main sur ton front que tu trouves un peu chaud. Tu as l’impression que le sol va se dérober sous tes pieds, tu te sens mal. Plus la nouvelle circule dans ta cervelle, moins ça va. Ce n’est pas juste. Tu ne peux pas t’empêcher de penser à Anastasia. La pauvre Anastasia. Tu l’as bafouée, délaissée, trompée, et aujourd’hui tu as même trouvé le moyen d’engrosser une autre femme. Toi qui n’as pas l’habitude de rougir de tes mauvaises actions, tu te sens un peu bête pour le coup. Très vite, tu conclus qu’elle ne doit en aucun être au courant de la situation. Elle te quitterait et ce n’est pas envisageable. Tu es bien avec qu’elle. Elle est arrangeante. Tu l’aimes en plus. A ta façon, certes, mais tu l’aimes. Rien que pour ça, tu tiens à la protéger. Ou plutôt, tu tiens à continuer à lui mentir. Tu lui réclames un enfant depuis tellement longtemps… Au delà de l’infidélité, ça la tuerait d’apprendre qu’une autre l’a devancé. T’es dans tes pensées mais Nora te ramène rapidement à la réalité. Elle s’énerve, ça ne t’étonne pas. Déjà comme ça, elle est mordante, mais avec les hormones de grossesse, elle va probablement finir totalement hystérique. « Ah non ! Je t’interdis de me mettre la faute sur le dos. C’est toi qui portes ce gosse, je te signale. C’est pas mon ventre qui est colonisé, ok ?! » Tu croises son regard, elle a l’air furieuse. Si elle avait un flingue dans les mains, elle t’aurait déjà descendu depuis longtemps. Ce constat te fait sourire. « Et puis si ça se trouve, c’est même pas le mien. Qui me dit que t’as pas fait le tour de tous les bureaux de tes clients ? T’as bien fait semblant tout ce temps que t’étais frigide mais au final, t’as su montrer que ce n’était pas le cas. » que tu balances par simple méchanceté. T’es hargneux. On ne t’attaque pas sans que tu renvoies la balle. Jamais. Tu ne crois pas à cette hypothèse. Nora t’a toujours donné l’impression d’être une femme qui avait la tête sur les épaules. Elle ne serait pas là, à t’annoncer que tu es le père de son gosse à naitre si ce n’était pas le cas. Tu la crois. Et puis Nora lâche une nouvelle bombe. Elle ne compte pas le garder. Avorter ?! Il en est hors de question. Ça fait des années que tu attends d’être père. Ça t’a déjà gardé éveillé la nuit, tu trembles à l’idée de n’avoir jamais aucune descendance. D’accord, c’est loin d’être l’idéal. Seulement c’est mieux que rien. C’est ton gosse. Hors de question qu’elle touche à un seul de ses cheveux. Enfin, en imaginant qu’il en ait déjà. « Oh mais si, tu vas le garder. » que tu grondes en t’approchant de la jeune femme, la surplombant de tes presque deux mètres. « Si tu avortes, je ferai de ta vie un enfer. Vraiment. Je ne te lâcherai jamais, tu le regretteras toute ta vie. » Les menaces. Tu aurais pu lui expliquer à quel point c’est important, elle aurait pu être touchée par ta sincérité… Mais tu ne fonctionnes pas comme ça. « Tu vas le garder, tu vas arrêter de fumer, et je ferai en sorte que ce bébé et toi ne manquiez jamais de rien. » Tu hausses les épaules. Une double vie ? Tu as l’habitude, tu peux gérer. Tu t’en crois capable en tout cas. « Ce n’est même pas négociable. Tu ne peux pas tuer cet enfant. T’as le droit de me détester… T’as le droit de me détester toute ta vie si tu veux. T’es libre. Mais tu peux faire payer ce bébé pour ça. » Pas un bébé que t’as tant attendu en tout cas.
 

Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Dim 26 Fév - 16:43

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Nora ne décolérait pas. Ian semblait tout faire pour alimenter sa mauvaise humeur. Elle avait envie de lui balancer son poing au visage, faire disparaitre ce petit air hautain et ce sourire satisfait qu’il affichait chaque fois qu’il lui balançait une nouvelle saloperie. Elle se contentait pourtant de passer sa frustration sur sa cigarette. Elle n’était pas là pour se donner en spectacle, elle aussi avait une réputation à tenir. Elle n’y prêtait peut-être pas autant attention que Ian qui tenait à la sienne comme à la prunelle de ses yeux, mais elle représentait tout de même l’image de marque de la société familiale. Elle ne pouvait pas laisser croire à tous ceux qui passaient sur ce parking qu’elle était complètement dingue, et encore moins laisser percevoir que ce qui la rendait aussi dingue, c’était cet abruti de Ian Saddler. Peut-être aurait-elle dû lui demander de l’emmener ailleurs, là où ils auraient étés à l’abri des regards indiscrets et des oreilles baladeuses, mais elle imaginait sans mal qu’il aurait choisi son bureau et pour rien au monde Nora ne voulait s’y retrouver de nouveau seule avec lui. Elle avait trop peur de lui sauter dessus une seconde fois. Pas pour une nouvelle partie de jambes en l’air, non. Seulement pour l’étrangler. Une envie qui se matérialisa dans son esprit lorsqu’il rejeta de nouveau toute la faute sur elle, se dédouanant totalement des conséquences de leur erreur commune. « La faute à qui hein Ian, si mon putain de ventre se retrouve colonisé ? » Questionna-t-elle les sourcils froncés avant d’entre-ouvrir les lèvres, laissée bouche bée par les paroles du commercial. Il remettait en cause sa paternité tout en la traitant ouvertement de fille facile. C’était trop simple, de rejeter toute la faute sur elle quand c’était lui qui trompait sa femme à tour de bras ! Laissant échapper un rire mauvais une fois la surprise passée, la belle brune n’hésita pas elle non plus à se montrer mauvaise. Si il voulait jouer à ce petit jeu-là, elle allait jouer. « Crois-moi, si j’avais eu l’occasion de coucher avec d’autres sales types dans ton genre, t’es le dernier que j’aurais choisi pour en faire le père de mon gosse. ». A choisir d’ailleurs, Nora n’aurait fait d’enfant avec personne. Elle n’avait pas la moindre envie de devenir mère. Cette seule pensée la faisait paniquer. Elle arrivait tout juste à maintenir une plante verte en vie, n’était même pas capable de faire preuve de discernement lorsqu’il s’agissait de choisir ses amants –un homme marié, qu’elle exécrait... !-. Comment diable aurait-elle pu s’occuper d’un enfant. Pire, d’un bébé toujours en demande, jamais satisfait. L’avortement était la seule solution. Ils seraient libérés tous les deux et n’auraient plus jamais à penser à cette histoire. Nora pourrait vivre avec la honte d’avoir couché avec Ian, mais elle n’était pas certaine d’y arriver si une paire d’yeux bleus comme les siens le lui rappelaient jusqu’à la fin de sa vie. Ian ne semblait pourtant pas l’entendre de la même oreille. Relevant ses yeux furibonds vers lui lorsqu’il s’approcha d’elle, Nora ne se laissa pas démonter. Même s’il mesurait quelques bons vingt centimètres de plus qu’elle, il ne l’impressionnait pas le moins du monde. Un sourire étira ses lèvres et sa langue se fraya un chemin entre ses incisives qu’elle planta dans sa chair rosée pour retenir un rire qui s’échappa de sa bouche dans un simple souffle. « Tu crois que ma vie n’est pas déjà un enfer ? » Questionna-t-elle en se grandissant le plus possible pour rivaliser avec lui. Elle avait beau ne pas faire le poids face à lui qui aurait pu l’évincer du paysage d’un simple revers de la main, Nora s’en moquait royalement. Elle secoua la tête, incrédule, lorsqu’Ian lui assura qu’il pourvoirait à tous ses besoins ainsi qu’à ceux du bébé. Il ne faillissait pas à sa réputation de financier. Comme si tout était une question d’argent. « J’en veux pas de ton fric Saddler, ni de ton aide… Seulement tu sembles oublier quelque chose… Comme tu l’as si bien dit tout à l’heure, c’est moi qui porte ce gosse, c’est mon ventre que t’as colonisé, alors je ferais ce que je veux ! » Elle avait appuyé sur chacun de ses derniers mots en lui enfonçant fermement son index dans le torse, ses yeux sombres directement plantés dans ceux du beau blond. Il n’était pas né celui qui la ferait plier !

Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Lun 27 Fév - 14:13

Notice MeSay My Name


D’ordinaire, tu adores mettre les gens hors d’eux. Ça t’amuse. Tu dois bien avouer que quelque chose dans la colère de Nora te fait sourire. C’est toi, Ian Saddler, qui lui fait cet effet. Tu as l’impression d’avoir du pouvoir sur elle, de l’emprise… Ça te plait. Terriblement. Tu aimes jouer. Mais est-ce qu’il s’agit réellement d’un jeu à ce moment précis ? Non. Ça l’a été… Ça ne l’est plus. Les enjeux sont devenus trop importants. Entre ta femme, l’enfant à naitre, ta réputation… Il y a trop à perdre, que tu prennes les choses à la rigolade menace clairement l’équilibre parfait de ta vie. Ça se travaille une vie aussi chargée que la tienne, ça demande pas mal de rigueur et d’organisation. Tu es certain qu’au final, avoir cet enfant avec Nora, n’est autre qu’une autre condition pour maintenir l’équilibre. Tu devras suivre cette affaire de près… Et puis ? De toute façon, soyons clairs : tu veux cet enfant. Tu ne laisseras pas Nora avorter. Peu importe les bassesses dont tu devras faire preuve pour l’en empêcher… Tu le feras. Tu es prêt à te battre pour ce bébé. Ton bébé. Être père, tu n’y croyais presque plus. C’est inespéré et personne ne t’enlèvera ça. « Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? Oui, mes petits soldats sont de vaillants petits gaillards. Fais pas l’étonnée, tu savais que tu couchais avec une machine. Fallait s’y attendre. » Non, jamais tu ne pourrais lui laisser entendre que c’est ta faute. Même le partage des torts, tu es contre. Ça ne peut qu’être sa faute. « Dommage ma belle, c’est bien un Saddler que t’as dans le bide. » que tu rétorques, toujours plus piquant. Votre conversation ressemble à un duel avec mise à mort à la clé. Qui en ressortira vainqueur ? « Ta vie est un enfer, vraiment ? Ce n’est rien par rapport à ce qui t’attend si tu supprimes mon enfant. » T’es déterminé, glacial. C’est une menace, claire et nette. Tu l’anéantiras si elle avortait, c’est certain. Tu serais toi-même anéanti, détruit. Quand tu y penses, tu sens ton estomac se tordre et ta gorge se serrer. Ce serait juste horrible. Tu lui rendrais pièce pour pièce ce qu’elle t’infligerait. Evidemment. Tu ne supporterais pas de la voir continuer sa vie sans souffrir si tu te lèves chaque jour de ta vie en sachant que tu aurais pu être père mais que tu ne le seras finalement jamais. « Non. Tu ne peux pas faire ce que tu veux. Je suis le père, bordel ! J’ai bien le droit de dire quelque chose ! » Tu attrapes le doigt accusateur qu’elle t’a planté dans le torse et tu le retournes dans son poing. Son poing fermé dans la main, tu utilises la pression que tu mets sur ce dernier pour ramener vers toi la jeune femme. Vos deux visages se touchent presque quand tu dis : « Je veux ce bébé. C’est peut-être ma seule chance d’être père un jour, tu n’as pas idée de ce que ça peut représenter pour moi. » Tu serres un peu plus son poing dans le tien et relâches finalement la pression quand tu te rends compte de la force que tu y as mis. Tu en as trop dit, tu t’en veux. Tu n’aimes pas livrer tes états d’âme aux autres, c’est déjà assez dur à supporter que tu en aies. Tu fais plusieurs pas en arrière, tu te retournes de manière à ne plus faire face à Nora. Tu soupires bruyamment, tu sens que ce n'est pas gagné et ça te panique.




Dernière édition par Ian Saddler le Mer 1 Mar - 11:18, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Lun 27 Fév - 23:26

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Les yeux rivés sur Ian, Nora lui lança un regard interrogateur avant d’éclater d’un rire sonore. Une machine, décidément, Ian Saddler était un sacré phénomène. Malgré tout, la jolie brune n’en oubliait pas le ressentiment qu’elle éprouvait à l’égard du responsable marketing. Elle refusait de se plier à ses exigences. Même si ils étaient tous les deux concernés par cette grossesse, Nora se sentait clairement plus impliquée que Ian. C’était elle qui allait devoir faire face aux changements de son corps, aux poussées d’hormones, aux nausées et autres réjouissances, pas lui ! Elle se sentait clairement désavantagée lorsqu’elle en venait à faire le bilan des conséquences. C’est la raison pour laquelle elle s’estimait en droit de décider du sort de ce bébé. « Bon sang, mais tu t’entends ? C’est même pas encore un enfant… Juste un amas de cellules… Ca a tout juste la taille d’un haricot… » Et encore, elle n’en était même pas certaine. Elle n’avait pas encore pris le temps de passer le moindre examen. Elle tenait d’abord à prendre une décision concernant l’avenir de cette grossesse avant de se lancer dans les moindres démarches. Elle qui avait espéré repartir du zoo avec une solution, elle se trompait. Là où elle s’attendait à ce que Ian pète un plomb et lui ordonne immédiatement de se débarrasser de l’embryon, il l’avait surprise en lui ordonnant presque de mener cette grossesse à terme. Comme si le choix n’appartenait qu’à lui… Père ou pas, il devrait composer avec son opinion à elle aussi ! « Et moi je suis la mère, c’est mon corps, mon choix ! » Répliqua-t-elle implacable tandis qu’il se saisissait de son poignet pour l’attirer vers lui. Lâchant un petit gémissement de douleur, Nora plongea ses yeux sombres dans ceux de Ian, le défiant du regard. Mâchoire et poings serrés, la jeune femme l’observa sans sourciller l’espace de quelques instants, n’esquissant qu’une simple grimace lorsqu’il resserra la pression de ses doigts autour de son poignet fin. Lorsqu’il la relâcha enfin après lui avoir avoué toute l’importance que cette grossesse avait pour lui, Nora resta silencieuse un instant, massant sa chair endolorie du bout des doigts. Il l’avait serré vraiment fort, la peau était marquée là où ses doigts s’étaient enfoncés dans sa chair, mais la jolie brune ne s’attarda pas sur ce détail. Les yeux rivés sur Ian qui venait de lui tourner le dos, visiblement ébranlé par sa confession, elle déglutit nerveusement. Elle ignorait à quel point il souhaitait avoir un enfant. La pointe de désespoir qu’elle avait cru entendre percer dans sa voix l’avait touchée en plein cœur. Elle ignorait jusqu’ici à quel point Ian Saddler pouvait avoir l’air d’un être humain lorsqu’il se décidait enfin à dévoiler sa face cachée au reste du monde. Se hasardant à faire quelques pas dans sa direction, Nora se mordit la lèvre inférieure et leva prudemment la main dans sa direction avant de se raviser, pas totalement certaine qu’il accepte sa compassion qu’il confondrait sûrement avec de la pitié. Ramenant son bras le long de son corps avant de poser sa main sur son ventre qu’elle caressa distraitement l’espace de quelques secondes, probablement dans l’attente d’un foutu signe qui ne viendrait jamais, la jeune femme émit un soupir résigné… Croisant les bras sous sa poitrine, elle franchit les quelques mètres qui la séparaient encore de Ian et vint de poster devant lui, cherchant son regard auquel elle ancra fermement le sien à nouveau. « J’y penserais d’accord ? Mais t’as pas le droit de me forcer la main Ian… Cette décision on doit la prendre ensemble. Ca va bouleverser nos vies… » Elle passa une main fébrile dans ses cheveux et la porta ensuite machinalement jusqu’à sa poche arrière pour en sortir une cigarette. Elle avait besoin d’une foutue cigarette. Calant le bâton de nicotine entre ses lèvres, elle y  porta son briquet duquel elle fit j’aillir une petite flamme avant de croiser le regard réprobateur du grand blond. « Et puis merde… » Grogna-t-elle en levant les yeux au ciel avant de fourrer sa cigarette non entamée dans sa poche dans laquelle elle enfonça aussi rageusement son briquet. « Tu fais chier Saddler… » Ajouta-t-elle comme si le seul fait de l’insulter pouvait suffire à passer ses nerfs. Inspirant un grand coup, elle serra les dents et ferma les yeux quelques secondes avant de relever un visage plus serein en direction de Ian. « Au fait… Une machine hein ? » Questionna-t-elle cette fois, un sourire moqueur pendu aux lèvres.

Voir le profil de l'utilisateur http://tampa-zoogaelle.forumactif.com/t91-a-gentleman-is-just-a-

avatar

Date d'inscription : 21/02/2017
Messages : 82

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 2 Mar - 12:02

Notice MeSay My Name


Tu as envie de tout casser. Ça fulmine dans ta tête et tu ne peux pas t’empêcher de penser que c’est injuste. Après toutes ces années à galérer à essayer d’avoir un enfant avec Ana, il te suffit d’une fois avec Nora pour finalement engrosser quelqu’un. Qu’est-ce que tu as fait pour mériter ça au juste ? Peut-être que tu as été puni pour toutes les choses répréhensibles que tu as déjà fait. Mais pourquoi ? D’accord, tu n’es pas un exemple de droiture… Mais tu ne fais jamais de mal à personne. Enfin, pas que tu saches. Alors, franchement, tu trouves ça démesuré. C’est pire encore maintenant que tu sais que Nora ne compte pas le garder. Ce n’est pas possible ! Le sort s’acharne. Elle essaye de te raisonner, de te faire entendre qu’il ne s’agit pas encore d’un bébé. Tu pestes. Qu’il ait la taille d’un haricot ou d’un ballon de basket, tu t’en moques. C’est ton gamin. Point barre. « Et toi, comment tu peux dire ça ?! L’instinct maternel, ça existe pas chez toi ? » Tu as toujours pensé que c’était inné chez les femmes, qu’elles sont sensées s’occuper de la maison, des enfants et la cuisine. Et Nora alors ? Comment est-ce qu’elle peut faire exception ? Pour un macho de ton ampleur, c’est impensable. « Et tu comptes sérieusement choisir de t’en débarrasser comme ça ? Il existe ! Il est là, il est vivant ! » que tu dis en désignant d’un vague geste de la main le ventre de la jolie brune. C’est sûr que c’est dur à concevoir pour l’instant. Aucun signe extérieur ne traduit la grossesse de Nora, sa silhouette est intacte. Pourtant, tu sais qu’il ne s’agit que de jours, des semaines peut-être, pour que ça commence à se voir. Tu es bien renseigné. Tu as passé du temps dans des cabinets d’experts… Et tu as beaucoup lu à ce sujet, tu voulais être certain de mettre toutes les chances de ton côté. T’es prêt à être père. Tu ne vas pas laisser passer cette chance. Tu finis même par te dévoiler devant Nora. Tu ne tardes pas à te sentir honteux et tu te tournes comme si tu cherchais à te cacher. Tu n’as pas l’habitude de parler de ça, de parler de ce que tu ressens. Tu as l’impression qu’un silence plane entre vous pendant des heures. Nora fait finalement le premier pas, elle se poste devant toi et cherche ton regard. La honte ne s’est pas effacée mais tu arrives à soutenir son regard. Tu hausses les épaules quand elle te promet qu’elle va y réfléchir. C’est déjà plus optimiste mais tu continues à être terrorisé. Tu soupires. « Penses-y vraiment fort alors. » que tu lâches presque inaudiblement. Sous ton regard médusé, Nora sort une cigarette et la porte à sa bouche. Non, elle ne va pas faire ça quand même… Tu t’apprêtes à réagir, à lui arracher une nouvelle fois cette clope de sa bouche, mais un miracle se produit avant que tu ne puisses faire quoi que ce soit. Elle range tout son bordel. Tu es étonné, agréablement surpris. Automatiquement, tu souris. Un sourire franc et sincère comme on n’en voit jamais sur ton visage. Pour le coup, tu ne relèves même pas le fait qu’elle t’insulte. Tu rigoles quand elle se moque de toi. Incroyable ! Tu n’es pas le roi de l’autodérision. « Mais oui, une machine… Tu en doutes ? » Tu le prends bien, à la rigolade. T’es en train de planer, trop heureux de ta petite victoire.  


Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Date d'inscription : 22/02/2017
Messages : 103

MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   Jeu 2 Mar - 23:42

Notice me, say my name
Nothing will ever be the same

Nora peinait à comprendre l’insistance avec laquelle Ian s’évertuait à vouloir la convaincre de garder ce bébé. Après tout, ils n’étaient rien l’un pour l’autre. Rien d’autre qu’une erreur commune aux conséquences désastreuses. Il avait suffi d’une fois, une seule fois. Un moment d’égarement qui, si Nora acceptait de finalement mener cette grossesse à son terme, les poursuivrait jusqu’à la fin de leurs jours. Elle n’était pas certaine d’en avoir envie. Tout comme elle n’était pas non plus certaine d’avoir envie d’avorter. « J’en sais rien d’accord ? C’est pas le but ultime pour tout le monde, se marier, avoir des enfants… » Nora était totalement perdue. Elle n’avait jusqu’ici jamais eu le moindre désir d’enfant, elle se trouvait trop jeune, peut-être pas assez mature. Pas prête. Même si elle n’aurait pas fait le moindre mal à ces petits êtres, en témoignait tout l’amour qu’elle avait pour ses neveux et nièces, elle n’était pas prête à assumer un enfant. Son enfant. Leur enfant. « J’en sais rien… » Répéta-t-elle en levant les yeux au ciel, un soupir agacé s’échappant d’entre ses lèvres. Même si elle détestait avoir à l’admettre, Ian avait raison. Quelle que soit la taille que mesurait cette petite chose dans son ventre, même si pour l’heure il ou elle passait totalement inaperçu aux yeux du reste du monde, ce bébé n’en était pas moins là pour autant à attendre patiemment qu’elle se décide. Rien ne pressait. Il pourrait encore attendre un peu, qu’elle remette ses idées en places, qu’elle prenne la bonne décision, que ce soit pour lui, pour elle, ou pour Ian. Ian qui semblait bien plus touché par toute cette histoire de grossesse que ne l’aurait cru Nora. Elle s’était attendue à ce qu’il rejette sa paternité. A ce qu’il la rejette, elle. Et pourtant, c’était tout le contraire qui s’était produit. Il semblait déjà tenir à ce bébé comme à la prunelle de ses yeux, une réaction qui toucha la jeune femme en plein cœur. Son regard sombre posé sur le grand blond, Nora passa une langue humide sur ses lèvres et hocha tout doucement la tête lorsqu’il lui demanda, la voix éteinte,de penser vraiment fort à l’idée de garder l’enfant. Elle le ferait. A vrai dire, elle savait déjà qu’elle ne ferait que ça au cours des prochaines semaines. Penser à l’issue de cette grossesse. Elle avait déjà passé ces derniers jours à se demander si elle aurait ou non le courage d’élever un enfant. Elle continuerait jusqu’à ce que la réponse s’impose d’elle-même. Elle trouverait la solution, elle le savait. Cependant, elle savait aussi que ce long chemin jusqu’à la décision finale ne se ferait pas sans stress. Nora savait qu’elle devait se préparer à affronter des crises d’angoisse à n’en plus finir, s’habituer à vivre avec cette petite boule dans la gorge qui disparaitrait d’elle-même lorsqu’elle serait fixée sur le sort de l’enfant. En paix avec elle-même. Une paix qu’elle chercha à simuler en glissant une cigarette entre ses lèvres avant de l’en retirer rageusement après avoir croisé le regard réprobateur de Ian, vite remplacé par un sourire. Pas l’un de ces sourires suffisants, satisfaits et passablement agaçants qu’il affichait en temps normal. Non, un vrai sourire. Elle-même surprise par cette manifestation de joie de la part de Ian, Nora marqua un court instant de pause durant laquelle elle observa attentivement le visage du beau blond. A son tour, un sourire discret naquit sur ses lèvres rapidement accompagné par un regard porté vers le ciel qui signifiait clairement : inutile d’en faire tout un fromage. Tant qu’elle ne serait pas fixée sur le sort à réserver au bébé, elle ne prendrait pas le risque de porter atteinte à sa santé, même si sa santé mentale à elle devait pâtir de l’arrêt brutal d’approvisionnement de nicotine dans son sang. Rangeant sa cigarette et son briquet dans sa poche, elle prit quelques secondes pour calmer ses nerfs à l’ancienne, en inspirant et expirant profondément, les yeux fermés. Même si la méthode était loin d’être aussi efficace qu’une dose de poison dans son sang, c’est avec un sourire que la jolie brune releva les yeux vers Ian qu’elle taquina sans retenue. «Permets-moi d’en douter oui… » Répondit-elle avec un nouveau sourire mutin pendu aux lèvres. « J’ai plutôt le souvenir d’un petit coup rapide moi… Rien de bien transcendant… » Ajouta-t-elle en haussant un sourcil provocateur à l’attention du beau blond, sa lèvre inférieure fermement coincée entre ses incisives dans l’espoir de retenir le rire cristallin qui menaçait de s’échapper de sa gorge. Ca n’était pas l’exacte vérité. Même si leur étreinte n’avait pas été la plus romantique qui soit, et si la fraicheur de la surface en bois du bureau de Ian contre sa peau l’avait quelque peu surprise au début, Nora avait aimé ce qu’ils avaient partagés ce jour-là même si elle aurait préféré mourir sur l’instant plutôt que d’avoir à l’avouer tout haut.

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: notice me, say my name (nora)   

 
notice me, say my name (nora)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Nora Weaver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ZOO Tampa :: LE ZOO :: COULISSES-
Sauter vers: